Balades et traditions en Languedoc

Balades et traditions en Languedoc

L'EMBUSCADE DU COL DE FONTJUN LE 6 JUIN 1944

En marge de la commémoration du débarquement du 6 Juin 1944 en Normandie,il s'est passé dans notre département de l'Hérault un fait de guerre important qui se termina le 7 Juin par l'exécution de 18 personnes au champs de Mars de Béziers.

 

Les faits:

 

Depuis plusieurs semaines la résistance s'organise dans les hauts-cantons de l'Hérault, Bédarieux,Saint-Pons, Capestang,Poilhes,Maureilhan, Puisserguier,Saint Chinian, Nissan les Ensérune etc...

Les responsables départementaux Joseph Lanet et Jean Bène ( co-fondateurs du journal le Midi-Libre ) réfugiés dans les locaux de la Croix Rouge à Béziers entendent le 1er Juin 44 un message d'alerte de radio Londres '' A mon commandement garde à vous ''

 

Ce message donnait l'ordre de se tenir prêt et précédait celui '' Il a rougi le traître '' qui donnait au cdt de l a Tourette, l'ordre de rassembler ses troupes au point de ralliement qui était le village de Ferrière-Poussarou afin de passer à l'offensive, Ce message est du 5 Juin 1944 à 20 heures, il annonçait aussi le débarquement en Normandie.

 

Les résistants héraultais se regroupent à Capestang chez Danton Cabrol et partent en début de nuit pour Puisserguier où ils vont réquisitionner 2 camions et une voiture, et filent vers Saint Chinian

pour rejoindre le lieu de rassemblement.

 

Dans la montée du col de Fontjun, le convoi formé des trois véhicules tombe dans une embuscade tendue par les allemands.

 

La veille c'est à dire le 5 Juin 1944 , une voiture conduite par un Français et ayant à son bord un sous-officier Allemand a été interceptée par la résistance ,et ses occupants ,fait prisonniers,

Mais ces derniers par négligence s'enfuient et donnent l'alerte. Ce fait semble être lié avec l'embuscade de Fontjun.

 

Un car Allemand barre partiellement le passage, mais la voiture plus légère et plus maniable fait du gymkhana en évitant le fossé et arrive à passer le barrage.

Au volant de la voiture il y avait Jean-Baptiste Durand alias cdt Roch.

 

Il raconte les faits:

 

à mes côtés il y avait mon père,mon frère et Yves Bousquet. Nous nous sommes retrouvé face à un barrage et un soldat nous fait signe de stopper. J'interroge mes compagnons, je fais quoi? personne ne réponds. En une fraction de seconde, j'ai décidé d'accélérer et tenter le passage entre le barrage et le fossé, et c'est passé.

Au virage suivant le cdt Roch fait demi-tour pour prendre les Allemands à revers et tirent toutes leurs munitions puis, partent chercher du renfort.

 

Pendant ce temps l'officier Allemand arrive au près du premier camion, un coup de feu éclate et l'officier est tué semble t'-il par Danton Cabrol. Les occupants des camions font feu de leurs mitraillettes, malheureusement ,la plupart d'entre nous avaient leurs chargeurs dans les musettes et le temps de recharger les Allemands nous prirent le dessus.

 

A court de munitions , on sauta des camions et on se dispersa dans la nature afin d'éviter l'encerclement, Les allemands tiraient des rafales de mitraillettes de tout côté, Tout d'un coup une grande déflagration provoquée par l'explosion des grenade Gramont que lançait Montagné sur les camions. Un des allemand se retourna pour voir l'explosion et j'en profita pour sortir mon 6.35 et je

 

Suite du récit:

Les maquisards au nombre de trente-deux, sont vite encerclés par les occupants du bus soit plusieurs dizaine d'hommes armés d'armes automatiques, de grenades qu'il envoient sur les deux camions où périront trois résistants carbonisés.

Du côté allemand on déclare un tué et dix blessés.

Dix-sept patriotes furent arrêtés ainsi que Mme Cauquil et tranférés à la caserne Duguesclin de Béziers.

Après un interrogatoire très musclé et un procès vite bâclé , les prisonniers sont amenés par groupe de six, mains liées dans le dos au champ de Mars. Aussitôt les six premiers furent exécutés, et tout de suite les six autres, puis les six derniers dont Mme Cauquil femme exemplaire qui sut tenir tête à ses bourreaux lors des interrogatoires et qui cracha au visage de l'officier allemand et qui est morte en criant '' vive la France''.

 

 

 

Capture01col de fontjun.jpg

                                 Mémorial de Fontjun.

 

 

 

 

 

 

Quelques liens pour comprendre ce fait de guerre.

 

 

 

 

 

//fr.wikipedia.org/wiki/Maquis_de_Fontjun

 

Le colonel Jean Durand promut commandeur de la Légion d'honneur

 

//www.midilibre.fr/2014/04/21/le-colonel-jean-durand-promu-commandeur,851025.php

 

Une vidéo sur Dailymotion:

 

//www.dailymotion.com/video/xgbjh2_fontjun-06-juin-1944_news

 

 

 

Lire cette magnifique vidéo sur le résistant Louis Malbosc

 

 

//said.bridai.perso.sfr.fr/malbosc/

 

Voir aussi le blog de Tante Agathe:

 

//quandpuisserguiers-eveille.midiblogs.com/archive/2014/06/05/6-juin-1944-fontjun-808576.html

 

//www.midilibre.fr/2014/06/12/ceremonie-de-fontjun-et-au-jardin-du-souvenir,1006238.php

 

 

 

 

Pour les amoureux de la randonnée,je vous suggère la balade des mille marches.

A voir sur mon blog:

 

//mesbalades-en-languedoc-nos-traditions.blog4ever.com/les-mille-marches

 

où en fin d'article je donne certains détails sur le maquis de cdt de la Tourette.



18/06/2014
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres